INAS

« Les Berbères : au-delà des montagnes, des hommes »

INAS
« Les Berbères : au-delà des montagnes, des hommes »
Le 11 mai dernier, l'école INAS a organisé, au Centre Lajeunesse de Montréal, une conférence  intitulée " Les Berbères : au-delà des montagnes, des hommes " qui est animée par Djaffar Ould Abdeslam, maître de conférences à l'université de Haute Alsace (France) et vice-président de l'ACB68.

Avant le début de la conférence, le président d'INAS, Merzouk Yacine, a souhaité la bienvenue aux personnes venues nombreuses. Puis, il a présenté brièvement INAS et son activité principale, l'enseignement de tamazight (le berbère) et a annoncé, à cette occasion, la clôture de l'année scolaire 2012-2013 qui aura lieu le 9 juin 2013 et qui se fêtera par l'organisation d'un Méchoui et bien d'autres activités. Enfin, il passe la parole au conférencier après l'avoir présenté au public.

Le maître de conférences, Djaffar Ould Abdeslam, a choisi d'exposer les faits historiques avec un  procédé, plutôt captivant, qui est celui d'illustrations d'images de bustes lorsqu'il s'agit de personnages historiques ; de photos de vestiges archéologiques pour le repère des lieux de ville ou de bataille; ou encore de cartes géographiques qui correspondent aux grands événements historiques,  rendant ainsi la narration plus vivante.

Des îles Canaries aux oasis de Siwa, de Chachnaq 1er, fondateur de la 22e dynastie égyptienne, à la révolte des Mokrani en 1871, le conférencier a voulu mettre en avant les hommes berbères les plus marquants de différentes époques historiques et particulièrement la période antique étant méconnue. Il a mentionné  « les empereurs de l'antiquité Septime Sévère, Caracalla et son frère Geta, Macrin ; l'écrivain Apulée ; les papes Saint Victor 1er, Saint Miltiade, Saint Gélase 1er, l'écrivain et théologien Tertullien, Saint Cyprien et l'un des quatre pères de l'Église latine Saint Augustin ». De même, il a évoqué les incontournables rois et hommes politiques berbères qui ont gouverné l'Afrique du Nord notamment l'unificateur de la Numidie le roi Massinissa et sa descendance les rois Micipsa,  Hiempsal, Adherbal, Jugurtha, Juba 1er ou l'homme de science et de lettres Juba II ; puis, le général carthaginois Hannibal et sa stratégie de guerre utilisée contre Rome.
 
Les lieux ont eu également leur droit de citer notamment les villes qui ont été des capitales de royaumes ou de dynasties. Toujours avec illustrations, il a nommé « Cirta (Constantine), Carthage (Tunis), Saldae (Béjaia) ou Timgad (Batna) patrimoine mondial de l'humanité et la 2e cité  antique des plus conservées au monde après Pompéi (Italie) » a-t-il dit.
        
Ce retour dans le passé a révélé à plus d'un titre des informations historiques qui étaient jusqu'alors réservées aux initiés. Le public, dont les Québécois, était captivé par l'exposé du jeune maître de conférences. Ainsi, en espérant que le regard porté sur l'une des premières civilisations de l'humanité passe par une lentille régulatrice et correctrice.
 
Saliha Abdenbi

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1