Rencontre avec Yann Seweryn, petit-fils de Taous Amrouche

« Taous Amrouche vit à travers l’héritage qu’elle a laissé »

Rencontre avec Yann Seweryn, petit-fils de Taous AmroucheTaous Amrouche, écrivaine et chanteuse, descend d’une lignée de récitants de la tradition orale kabyle. Taous Amrouche était l’amie d’André Gide et de Jean Giono. Dans ses romans fortement autobiographiques, elle analyse son déracinement, l’exil, la solitude et exprime le besoin d’émancipation des femmes étouffées par la tradition.

A défaut de rencontrer cette humble dame, disparue, il y a quelques années, le 13e festival du film amazigh a invité Yann Seweryn, petit-fils de Taous Amrouche et aussi acteur de cinéma. Confidences.

Taous Amrouche est une personnalité qui a disparu il y a quelques années mais elle reste toujours vivante par son remarquable parcours et son incroyable destinée. Est-elle toujours présente dans les esprits ? Bien évidemment, elle vit à travers l’héritage qu’elle a laissé derrière elle. Ses chants, ses textes, son engagement et la vie qu’elle a menée pour la culture berbère de kabylie. Je la découvre de plus en plus.

De nombreuses publications ont honoré la mémoire de Taous Amrouche. En avez-vous pris connaissance ?

Malheureusement, je ne les connais pas toutes. Je souhaiterais en savoir plus. Mieux encore, je devrais en savoir plus.

Taous Amrouche était chrétienne, elle était déchirée par ses origines musulmanes. Pensez-vous que cette situation a été pour elle un tournant dans sa vie ?

Je ne peux pas savoir, seulement je sais qu’elle est de culture berbère et il y a eu également une influence de la culture française et de la culture chrétienne. En tout cas, ces trois éléments lui ont conféré un caractère unique.

A votre avis, Taous Amrouche a-t-elle laissé un héritage, servant de modèle à la génération actuelle ?

A vrai dire, j’ai discuté avec pas mal de jeunes à Alger notamment ceux de la chorale « Enza » d’Ighil Ali. Pour eux, Taous Amrouche demeure toujours vivante, et constitue pour eux une source d’inspiration. Elle est chantée et lue. Son histoire est transmise aux jeunes générations, et j’ai le sentiment qu’elle peut être un modèle. Cela dépendra des jeunes s’ils sont intéressés et s’ils ont la possibilité d’accéder à cet héritage.

En votre qualité de petit-fils de Taous Amrouche, ressentez-vous de la fierté

d’être de la lignée de cette grande dame ? Indubitablement. J’excelle pour ma part dans le cinéma, j’étudie l’image, je filme et je réalise. J’admets que je ressens cette fierté en moi. Je travaille depuis un moment sur un film documentaire qui retrace le parcours de Taous Amrouche. Je vais d’ailleurs présenter la bande d’annonce lors de ce festival. C’est un travail de mémoire pour mieux connaître cette grande dame.

Entretien réalisé par : S. Sidhoum

Horizons

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3