Yennayer 2013


 INAS se distingue : plus de culture que de divertissement 

Yennayer 2013
INAS se distingue : plus de cultureLe choix du lieu de la célébration de Yennayer 2963 (janvier 2013) s’est porté, cette année, sur une des salles du Centre Notre-Dame-des-Victoires, sise au 5900, avenue Pierre de Coubertin, Montréal.



La soirée a débuté par une note d’histoire sur Yennayer suivie d’une prise de parole du président d’INAS, Merzouk Yacine, qui a souhaité la bienvenue et yennayer ameggaz (bonne année) à tous. À titre de rappel, Rachid Beguenane, de la Fondation Tiregwa, a rendu compte très brièvement des avancements de la revendication berbère en Libye, entre autres, l’officialisation de Yennayer comme Nouvel An amazigh.  

Yennayer : un repère historique                       

Yennayer pour INAS, c’est d’abord un devoir de mémoire collective qui passe par un retour à l’histoire de l’épopée du roi berbère Shashneq 1er, conquérant de l’Égypte et fondateur de la 22e dynastie pharaonique, et le début du calendrier agraire berbère (950 av J-C), ce que Nacer Oukmoum, l’animateur, a fait ressortir tout au début de la soirée. Étant un prolongement de l’activité d’enseignement d’INAS, ce rappel est destiné, notamment, aux enfants de l’école pour marquer leur esprit au travers d’un référentiel identitaire et renforcer leur sentiment d’appartenance.

Yennayer 2013
INAS se distingue : plus de culture

Yennayer : un ancrage culturel

D’un autre côté, Yennayer représente, pour INAS,  un cadre convivial de rencontre entre les familles et un cadre ouvert aux amis. C’est également une tribune d’expression et de création, de certaines activités de nature pédagogique, culturelle et de divertissement, pour les élèves, mais aussi pour les membres d’INAS. En effet, cette année, encadrée par Nacer, Ania, une jeune élève, a inspiré un groupe d’élèves pour une représentation qui a fait bien rire le public vite captivé. De même, plusieurs membres du conseil d’administration, en plus de leurs tâches et responsabilités, ont dévoilé leurs talents cachés d’interprètes et de musiciens. Amar  à la percussion accompagne Bélaid, au mondole, qui interprète une chanson de chaque répertoire des artistes Akli Yahiaten, Cherif Kheddam, H’nifa et El Hasnaoui dont les refrains sont repris en chœur par un groupe de femmes. Aussi, Mustapha à la guitare accompagne Moussa qui déclame des isefra (des poèmes).

Vers 10 h du soir, un buffet délicieusement garni de quelques gâteries traditionnelles et de boissons est servi. Ensuite, le public est invité à la piste pour danser le reste de la soirée. Enfin, la fin de soirée a été marquée par le rassemblement de tout le monde autour du gâteau d’anniversaire pour souffler la 4e bougie de l’existence d’INAS sous le chant « AMULI AMEGGAZ INAS » (joyeux anniversaire INAS).

Saliha Abdenbi

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3