Ali Amrane : Excellente prestation à Montréal


Ali Amrane : Excellente prestation à MontréalLe 3 novembre 2012 au théâtre le château de Montréal, le chanteur-compositeur Ali Amrane et ses musiciens ont donné un concert acoustique sublime. Un spectacle que les centaines de spectateurs qui se sont déplacés de Montréal, Sherbrooke, Ottawa-Gatineau, Québec et New York n'oublieront pas de sitôt.

En effet,  tous les présents étaient unanimes : le concert était de haute facture. Et pour certains, c'est la première fois qu'ils assistent à un spectacle acoustique.
 
Avant le début du concert en question, l'excellente animatrice, Mme Djouher Sekhi, après avoir  souhaité la bienvenue au public, elle a présenté le programme de la soirée. Le talentueux chanteur Kabyle de Montréal Rezki Grim a ouvert la soirée en émerveillant l'assistance par deux chansons sur l'exil tirées de son dernier album sorti au printemps dernier. Il sera ensuite suivi par la belle voix de Zahia qui a repris à sa manière trois chansons des grands artistes kabyles en l'occurrence Ait Menguellet, Mdjahed Hamid (la chanson ou il a rendu un vibrant hommage à Taous Amrouche), et le regretté Abdelkader Meksa (Anzar). Une façon à elle de souligner le 24ème anniversaire de la disparition tragique de ce dernier un certain 30 octobre 1988.

Il s'en est suivi un récital poétique de l'artiste Hacemess qui a rendu un vibrant hommage au dramaturge Mohia pour rappeler son anniversaire puisqu'il est né le 1er novembre 1950. La parole est ensuite donné à Fawzi At Hmed pour expliquer au public, une projection power point à l'appui, la nouvelle organisation Tiregwa, sa mission et ses projets passées et à venir tout en rappelant son site Internet (www.tamazgha.ca) qui est parfaitement trilingue, et dans lequel on trouve toutes les activités de Tiregwa.

L'animatrice a enfin annoncé l'entrée de Ali Amran et de ses deux musiciens Yasmin Shah, au piano et aux chœurs, et Daniel Largent à la batterie, la basse et autres accessoires. Ils ont, sous le contrôle sonore de l'ingénieur du son Jean-Paul Gibilisco, bercés le public avec environ 15 chansons tirées des trois albums du fils de Maâtkas. Au milieu du concert acoustique, la star montante de la chanson amazighe d'expression kabyle a invité le musicien et le producteur musical de renommée mondiale, en l'occurrence l'Américain Chris Birkett, pour chanter avec lui. Il lui cède ensuite la place pour chanter lui-même une chanson de son propre répertoire. Il est à noter que Chris Birkett est dans le milieu musical depuis les années 1970. Son implication dans la production et la réalisation musicale lui ont permis de vendre plus de 100 millions de disques dans le monde entier.

Une autre surprise est survenue lorsque Ali Amran a invité la pianiste Yasmin Shah, une Américaine de mère indienne et de père porto ricain, pour chanter une belle chanson qu'elle a composée en s'inspirant d'une fable de Jean de La Fontaine et d'une histoire indienne.

Enfin les deux dernières chansons sont réservées à celles qui ont fait la renommée d'Ali Amrane, à savoir Xali Sliman et Tabalizt, et sur lesquelles le public a dansé tout en les fredonnant avec l'artiste. Il est important de souligner, pour ces deux chansons, l'entrée sur scène de l'excellent percussionniste montréalais Hakim Chérif.

À la fin du concert Tiregwa a remis un très beau cadre-hommage pour l'excellent travail fait jusque là par Ali Amran et sur lequel est écrit: I Ali Amran, ilmend n cba?a id terni? i tezlit taqbaylit (Pour toi Ali Amrane et pour cette belle touche de plus que tu as rajoutée à la chanson kabyle).

Racid At Ali Uqasi pour berberes.com

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1