CONCERT DE MUSIQUE KABYLE DE NOUARA

 NOUARA, une chose fait l’unanimité. Tout ce qu’elle touche, elle l’irradie de magie.
«LXIR-IM WELLAH UR T-NETTU»

(par Dieu, nous n’oublierons jamais ton bien puisque  c’est toi qui nous as ouvert les yeux) 

Samedi 06 octobre 2012 à 20H30 à Paris

Dès ses premiers pas à la chaîne II, dans les années  60, NOUARA, de son vrai nom Zahia HAMIZI, est associée aux grands noms de la culture et de la chanson kabyle. Elle commence par le théâtre avec Kamel HAMADI, Med et Saïd HILMI,… Repérée par Mohamed BELHANAFI (l’auteur, entre autres de «iw-zgerr d-yeggan lemtel» chantée par Idir), que la toute jeune NOUARA accompagnait dans l’animation d’une émission enfantine « Leqlam d-ajdid », il en parle à Chérif KHEDDAM à qui il propose de découvrir la voix  et le talent de celle qui deviendra la « Diva » de la chanson Kabyle ; comme aimait à la surnommer MATOUB Lounès.

A partir de 1965 Cherif KHEDDAM lui composera des chansons. En 1967, un chef-d’oeuvre qui va la révéler au grand public naît, « a tin/win yuran deg ixfiw » (oh ! celle/celui imposé(e) à mon destin).Un duo qui va amorcer une nouvelle ère et un tournant pour la chanson kabyle. En très peu de temps, elle devient la femme, la voix qu’on attendait. Une voix qui va  traduire des décennies  durant, et à ce jour encore, avec force et justesse, les passions, les douleurs, les cris sourds difficiles à exprimer, les frustrations et les espoirs de tout un peuple. Une voix qui va être l’emblème de tous les combats et de tous les espoirs. Une voix qui crie tout ce que le poids de la tradition et des coutumes étouffe en nous comme tendresse, passion, amour et liberté, une voix qui par sa force de conviction et de sensualité peut faire fondre le plus dur des tabous et des préjugés culturels.  A partir de ses toutes premières collaborations avec le Maître Chérif KHEDDAM ; «Ayen urtez.r.id. », «Ach.al i frenn di serrim », «Lxir.-ik wellah ur tettu?», «a tin/win yuran deg ixfiw»..., elle devient la «Mecque» des auteurs et compositeurs kabyles; l’on est reconnu comme tel dès  que NOUARA interprète son oeuvre. La puissance, la douceur, la justesse technique de sa voix et son sens d’interprétation inégalables font d’elle le centre d’intérêt de tous les grands auteurs et compositeurs qu’a connus la chanson kabyle ;  Cherif KHEDDAM, bien évidemment, Hassan ABBASI, Madjid BALI, Hamid MEDJAHED, Rachid MEZIANE, Ben MOHAMED, Lhacène ZIANI, Abderrahmane SI-AHMED, … plus tard, vers les années 90, Farid FERRAGUI et, bien sûr, Lounès MATOUB, peu d’années avant qu’il nous quitte.

De tout ce que l’on peut dire sur NOUARA, une chose fait l’unanimité. Tout ce qu’elle touche, elle l’irradie de magie. Elle était la première à rendre audible et perceptible, à une époque où cela relevait d’une utopie, la condition et la cause  de la femme au point qu’elle en est devenue l’emblème. Qui ne se reconnaissait pas, et ne se reconnait pas aujourd’hui même, dans «a yemma ?zizen a yemma ttxilem inas i baba» (M : C. Kheddam. P : M. Bali), «nni?-ak s.bah. lxir.»  (H. Abassi, P : Ben Mohamed), «Tecnam uk° ?ef zzin-iw» (M : H. Abassi, P : Ben Mohamed), «Fahmet a medden» (C. Kheddam), … des générations de femmes et d’hommes lui doivent beaucoup.

Il faudrait de nombreuses pages et surtout beaucoup  de compétences, dans plusieurs disciplines, pour parler judicieusement et d’une manière exhaustive de NOUARA. Humblement, nous lui disons MERCI. Merci d’exister, et nous lui renvoyons l’une de ses plus belles chansons, composée par notre grand maître à tous  Chérif KHEDDAM, en lui disant : «Lxir-im wellah ur t-nettu mi d-kemm i?ed-ildin allen» (par Dieu, nous n’oublierons jamais ton bien puisque c’est toi qui nous as ouvert les yeux). 

 NOUARA, une chose fait l’unanimité. Tout ce qu’elle touche, elle l’irradie de magie.
Le 6 octobre 2012, le Centre Culturel Algérien à Paris, nous  offre justement la possibilité de lui dire Merci, de lui témoigner notre reconnaissance et de baigner dans sa magie.Entrée 13 euros.

 Abderrahmane HALIT

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5