Ait Menguellet à Montréal

Le grand artiste Ait Menguellet se produira à la salle Olympia de Montréal ce 1er juin 2012Le grand artiste Ait Menguellet se produira à la salle Olympia de Montréal ce 1er juin 2012 pour le grand bonheur de ses fans. C'est au centre Afrika qu'il a rencontré les journalistes de la communauté algérienne.

Dans une ambiance bon enfant, l'artiste répondait avec aisance aux questions, qui parfois le mettaient mal à l'aise.  Il est évident que les journalistes allaient revenir sur l'affaire de Takfarinas, sur son spectacle annulé en 2007 et sur son fils emprisonné en France suite à l'assassinat d'une française âgée.Si Ait Menguellet a refusé de répondre à la dernière question du correspondant de Liberté, il a été généreux quant aux autres points abordés.

 

Le droit d'avoir des opinions différentes

La controverse entourant l'appel au vote de Takfarinas l'a sidéré. Ait Menguellet dira : « L'attaque contre Takfarinas est inacceptable. Avant 1988, nous avions lutté contre la répression et la pensée unique. Après 1989, le pluralisme politique a ouvert les portes de la liberté d'expression. Les  Algériens ont donc le droit d'avoir des opinions différentes. Ce qui est paradoxal c'est que ce sont ceux qui nous ont affranchis de la tyrannie qui  nous imposent aujourd'hui la leur ».  Lounis, tout en insistant sur le fait que toute la vie est une série d'engagements, défend le droit d'avoir des point de vue différents et précise sa pensée : « Je ne suis pas un donneur de leçon, les gens sont capables de discernement.  Personnellement, personne ne m'a approché des officiels pour que j'appelle au vote. Si j'ai envie de voter ou de ne pas voter, cela ne regarderait que moi ».

Le spectacle avorté de 2007

La communauté kabyle de Montréal était enthousiaste de revoir Lounis Ait Menguellet en 2007, mais son spectacle a été annulé quelques jours avant le jour J. L'organisateur de l'événement, en l'occurrence Mourad Mahamli, s'est retrouvé dans une situation difficile à gérer moralement et financièrement.  À la question de Sameer Ben d'El Watan, Lounis répond ainsi: « Je suis tombé malade. J'avais une otite. Il m'a été interdit de prendre l'avion ». De plus, Il insiste sur le fait qu'il ne connaît pas l'organisateur et que le contrat a été signé entre ce dernier et son manager. Il a attendu donc 5 ans pour venir à Montréal. Il estime que ceux qui l'ont ramené cette fois répondent à ses exigences.

L'artiste et les formes d'engagement

Le statut de l'artiste algérien fait partie des grandes préoccupations du poète. Les officiels affichent ces derniers temps une certaine volonté de protéger les artistes, mais Lounis croit surtout aux faits : " On attend les textes et leur application sur le terrain". Aussi, sur le rôle qu'a joué l'artiste kabyle dans la promotion de la langue et de l'identité berbère, il admet que : « Depuis l'avènement de la liberté d'expression, le fardeau  est moins lourd. La chanson a, par miracle, échappé aux interdits. Il y avait certes de la censure, mais certains artistes se sont imposés, chacun à sa manière. Il faut souligner également que le fait de chanter en kabyle avant 1988 était en soi un engagement ».

Maintenant, le vrai combat, selon Lounis, est sur le terrain de la production de qualité. La nouvelle génération d'artistes ne le dérange pas. Au contraire, il est ouvert aux nouvelles façons de faire, même si du point de vue de la création, il demeure fidèle à son style. Ceci étant dit, il avoue que sur le plan technique, les jeunes, notamment ses propres enfants, lui apprennent beaucoup.

Donc, Rendez-vous à L'OLYMPIA pour voir ou revoir Lounis Ait Menguellet ce vendredi!


Djamila Addar

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3