Tizi-Ouzou Le coup d’envoi des festivités a été donné dimanche à la Maison de la culture


Une quinzaine culturelle pour célébrer le 20 Avril

Une quinzaine culturelle pour célébrer le 20 AvrilLa quinzaine culturelle, organisée par la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou, en collaboration avec le mouvement associatif amazigh, est entamée dimanche à la maison de la culture Mouloud Mammeri et s’étalera jusqu’au 30 du mois en cours.

Ceci, faut-il le souligner, dans le cadre de la célébration du 32e anniversaire du Printemps berbère. A noter que le programme concocté est très riche et varié et les différentes activités se dérouleront également et en parallèle, au niveau du théâtre régional Kateb Yacine, à l’école régionale des beaux-arts ainsi qu’au niveau de plusieurs daïras de la wilaya. Dimanche dernier a été consacré comme journée d’étude sur les stèles à inscription libyques. Nombreuses expositions ont aussi orné la salle d’expositions de l’établissement culturel de la ville des genêts, à savoir des expositions de livres, d’articles inhérents aux richesses du patrimoine amazigh, dessins d’enfants et travaux manuels, entre autres. En plus de la réalisation d’une fresque au cinéma de Larbaâ Nath Irathen par les étudiants de l’école régionale des beaux-arts d’Azazga, l’écrivain et militant de la culture amazigh, Brahim Ben Taleb, a eu le privilège de faire dans la même journée de dimanche, une vente dédicace de certains de ses ouvrages, notamment le dernier, un dictionnaire (amazigh-français). Tandis que le cercle des poètes de la maison de la culture, a présenté un récital poétique, Mme Samia Dahmani, docteur d’Etat au DLCA de l’université Mouloud Mammeri, a animé quant à elle, une conférence sous le thème «Les stèles à inscription libyques de la grande Kabylie», et ce, au petit théâtre de la maison de la culture. La seconde journée a été marquée par, entre autres activités permanentes, la réalisation d’une autre fresque à Timizart. Quant au petit théâtre, il a abrité pas moins de quatre conférences dans l’après-midi de la même journée. «L’incidence de l’aménagement de tamazight sur l’attractivité de son enseignement, «L’apport du livre dans le système scolaire», «La variation linguistique et la normalisation» ainsi que «Ma yezmer U Selmed nTmazight ad yessider tutlayt», étaient les thèmes traités dans ces conférences qui ont été animées respectivement par Abderrazak Dourari, Brahim Ben Taleb, Achour Ramdhane et Mohand Ouamar Oussalem.

L’identité et les valeurs de la société», sera le thème qui sera débattu, dans une table ronde qui regroupera à la salle des spectacles de la maison de la culture, les professeurs Boualem Djouhari, Salah Belaïd, Saïd Maoule ainsi que Arezki Farad. Les mêmes activités à savoir expositions, réalisation de fresques, ventes dédicaces et journées d’études et conférences sur différents thèmes qui rentrent toujours dans le même contexte qui est le combat culturel et identitaire ainsi que les caractéristiques et les richesses du patrimoine de la région de Kabylie, marqueront toutes les autres journées de la quinzaine culturelle. Celle-ci se tient pour célébrer et commémorer un événement aussi important pour l’ensemble de la population kabyle, à savoir les événements du 20 Avril 1980. Les films intitulés «D’un côté à l’autre» de Rabie Ben Mokhtar, «La colline oubliée» d’Abderrahmane Bouguermouh ainsi que «Mon nom est lumière», seront projetés la veille du 20 Avril. A noter que ce dernier film sera suivi par un débat avec maître Zaid et le secrétaire général du haut commissariat à l’amazighité (HCA), M. Youcef Merrahi, en l’occurrence. Tandis que la journée du 20 Avril sera marquée par le dépôt de gerbes de fleurs, à Taourirt Moussa et à Tala Bounène. Plusieurs personnes témoigneront également dans la même journée, au petit théâtre sur les événements du Printemps berbère, à l’image de M. Idir Ahmed Zaid, Mouloud Lounaouci, Arezki About et Beza Benchikh.

Un concours inter établissements, initié par l’association des enseignants de Tamazight de la wilaya de Tizi-Ouzou, aura lieu le lendemain (21avril) à10 h00 et ce, pour concourir pour le prix 20 Avril. Ceci, alors que la troisième édition «Evocation» de Amar Saïd Boulifa, sera organisée les 22 et 23 avril par l’association culturelle Issegh en collaboration avec la direction de la culture, avec au menu pas moins de quatre conférences. Parmi ces dernières, deux seront consacrées à la vie et à l’œuvre de Amar Saïd Boulifa. Il convient de rappeler enfin que plusieurs spectacles seront animés parallèlement, au niveau du théâtre régional Kateb Yacine, toujours dans le cadre de cette quinzaine culturelle à l’occasion du 32e anniversaire du Printemps berbère, sous le thème “Tamazight langue nationale et officielle, Algérie une et indivisible”.

La Dépêche de kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3