Hommage H’ssisen chanteur chaâbi


L’homme aux multiples qualités artistiques et humaines

Hommage à H’ssisen chanteur chaâbiUne soirée en hommage au chanteur chaâbi Cheikh H’ssisen a été organisée vendredi à l’Espace “Fadéla Dziria” de l’Institut national supérieur de musique (INSM, Alger) par l’Association “Les amis de la rampe Louni Arezki” en collaboration avec le Commissariat du Festival national de la chanson chaâbi.

“H’ssisen a marqué de son empreinte personnelle la chanson chaâbi”, a indiqué, dans son intervention, M. Abdelkader Bendameche, musicologue, interprète et commissaire du festival mettant en exergue ses “nombreuses qualités artistiques et humaines”.
“H’ssisen, qui jouait aussi bien le mandole, la mandoline et la guitare, avait aussi la faculté de mémoriser rapidement les qacidas qu’il écoutait”, a relevé M. Bendameche qui évoqua le riche mais “malheureusement court parcours” du défunt artiste né le 8 décembre 1929 et décédé le 29 septembre 1958, à Tunis, à l’âge de 29 ans des suites d’une maladie.
Le conférencier a aussi rappelé le parcours militant de H’ssisen, qui milita au sein du MTLD, puis dans les rangs du FLN dès sa création et rejoignit ensuite la troupe artistique du FLN qui effectuait des tournées dans les pays frères et amis pour faire connaître la cause algérienne.

De leur côté, les membres de la troupe artistique du FLN ont mis en relief le militantisme de H’ssisen ainsi que ses qualités artistiques et humaines.
“C’était le meilleur interprète chaâbi que j’ai connu de ma vie”, a affirmé Tahar Ben Ahmed, un membre de la troupe artistique du FLN mettant également en exergue “sa bonté et sa simplicité”.
“H’ssisen était un homme très humble et toujours de bonne humeur”, a ajouté, de son côté, le comédien Taha El Amiri, également membre de la troupe du FLN.

La soirée, organisée en prélude au 5è Festival national de la chanson chaâbi et à laquelle ont pris part, le représentant de la ministre de la Culture, la famille de H’ssisen ainsi que ses nombreux fans, a été animée par les chanteurs Abdelmadjid Meskoud, Mustapha Boutchiche et Ait Zaim qui ont interprété des succès du défunt artiste notamment “Youm el djemaâ rah tari”, “Allah iletha bihoum”et sa chanson phare “Tar el qafs”.

La Dépêche de kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31