LA 32e ÉDITION AURA LIEU SUR LA RÉPLIQUE DU SITE DE THAMUGADI, DU 8 AU 17 JUILLET


Le festival, pour la première fois, hors du site antique

Le festival, pour la première fois, hors du site antiqueObtenu au prix de trente  et un millions de dinars, le nouveau théâtre de Timgad se prépare à accueillir officiellement la 32e édition du Festival international de Timgad, prévue du 8 au  17 juillet prochain.

Les dernières retouches avant le défilé se poursuivent à un rythme rapide et tout est mis en œuvre pour réussir cette édition organisée, pour la première fois, hors du site antique de Thamugadi afin de le préserver des agressions et autres dégradations que lui occasionnait jadis le Festival international de Timgad.

La réplique qui devait posséder les mêmes attraits, la même grandeur, la même magnificence que son aîné, est sujette à débat. Sur une superficie totale de 6 497 m2, en bas du théâtre antique, à quelques centaines de mètres, au sud-ouest du périmètre de la ville antique Thamugadi, d'une capacité d'accueil de 5 000 places, le nouveau théâtre de Timgad s'élève sur terrain plat, contrairement au théâtre antique qui est adossé à une colline.  C'est un vaste hémicycle, fermé par un gigantesque front de scène. La scène forme, en face des gradins, une construction assez considérable et composée de trois corps de bâtiments : celui du fond et ceux des côtés, qui étaient les ailes.
Ces bâtiments seront destinés à contenir le matériel du Festival international de Timgad, les costumes et autres effets, et à servir de vestiaires et de retraite aux acteurs pendant les soirées ; ils remplissaient donc le rôle de garde-meubles et de coulisses. Autour de cet espace sont disposés les gradins auxquels le public accédera par des passages voûtés, les vomitoires. Divisés en deux étages, inférieurs et supérieurs, les gradins présentent une forme très évasée et sont disposés en hémicycle autour de l'orchestre et devant la scène.
Ces gradins ne sont pas concentriques comme ceux du théâtre romain, c'est-à-dire qu’ils ne se rapprochent pas du centre de la même manière, pour permettre à tout spectateur, en se rendant au spectacle, de bien entendre et de voir. Les gradins supérieurs ne sont pas assez élevés en pente raide. Des difficultés d'acoustique et de perception visuelle risqueraient de se poser aux spectateurs qui prendront des places dans les gradins supérieurs, pour l'éloignement des gradins de la scène, et surtout ce mur écran qui se trouve entre les extrémités des gradins et la scène.

Des problèmes d'acoustique et de perception visuelle risqueraient de gâcher la fête. Il est à rappeler que le nouveau théâtre de Timgad a été inscrit en 2007 à l’indicatif du secteur de la culture pour une première enveloppe de 10 millions de DA, avant d'être mené à son terme au moyen d’un financement de 31 millions de DA, selon la direction de la culture. Par ailleurs, le site antique de Timgad bénéficiera-t-il de la même opération de toilettage dont il avait l'habitude d’en bénéficier autrefois, avant chaque édition du Festival international de Timgad ? Quel sort sera réservé au théâtre romain de Timgad, après qu'il ait été décidé d'organiser le Festival international de Timgad dans sa réplique ? Abandon et délaissement ou restauration-consolidation, eu égard à la richesse historique exceptionnelle de ce site ? Telles sont les questions qui planent à quelques semaines du coup d’envoi de la 32e édition du Festival international de Timgad.   

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3