PREMIÈRE ÉDITION DE LA RENCONTRE CULTURELLE À AKFADOU


Un succès qui en appelle d’autres

Le père de la Colline oubliéeOutre le parcours et les oeuvres de Dda l’Mouloud, qui seront revisités pour l’occasion, la première édition de la Rencontre culturelle d’Akfadou est partie pour s’inscrire dans la durée.

La première édition de la Rencontre culturelle s’est ouverte jeudi matin à la Maison de jeunes de la commune d’Akfadou. Organisée par l’association Ighman du village Tizamourine, cette manifestation a été rehaussée par la présence du directeur de la culture, du vice-président de l’APW, des représentants des deux communes (Akfadou et Tibane) et du représentant de la direction de la jeunesse et des sports.

Avec comme épicentre l’illustre homme de culture, Mouloud Mammeri, cette manifestation culturelle a véritablement sorti la région des sentiers battus pour devenir, l’espace d’un week-end, un centre d’intérêt pour le monde de la culture. Outre le parcours et les oeuvres de Dda l’Mouloud, qui seront revisités pour l’occasion, la première édition de la Rencontre culturelle d’Akfadou est partie pour s’inscrire dans la durée. Ce sont des promesses prononcées par les responsables du secteur à l’ouverture de la manifestation.
Tour à tour, les élus locaux et les responsables au niveau de la wilaya ont loué les efforts de la jeune association dans cette entreprise grandiose qui en appelle d’autres. Aussi le vice-président de l’APW s’est engagé à soutenir ce genre d’action à l’avenir, tout comme le directeur de la culture et le représentant de la DJS. Tous ont estimé que le mouvement associatif doit bénéficier d’aides conséquentes pour continuer à animer la vie de la cité. La Maison de jeunes d’Akfadou aura bientôt son équipement. La promesse a été faite par le représentant de la direction de la jeunesse et des sports.

Deux représentants de l’association organisatrice prendront part à un déplacement dans le sud du pays dans le cadre des échanges inter-associations. Les deux premiers jours de cette manifestation ont été marqués par des activités de taille.
Outre les ateliers de formation qu’ont animés Ali Zegane et Rabah Laïmouche (inspecteurs de la jeunesse de la wilaya de Béjaïa) sur le financement des activités des associations, la vente-dédicace de l’essai La Rupture et le changement dans la Colline oubliée, de l’écrivain en herbe, Oudjedi Larbi, ont connu un engouement qui n’a de valeur que le soutien que portent les jeunes de la région aux initiatives locales.

Enfant de la région, Oudjedi Larbi a su être à la fois un cinéaste, un acteur et un écrivain au point d’étonner l’ensemble des participants. La projection vidéo de l’entretien de Dda l’Mouloud et Kateb Yacine et la représentation théâtrale animée par le RAJ sous le thème «Dda l’Mouloud et le Printemps berbère» ont été massivement suivies. Les participants ont eu droit à un tournoi de tennis de table et une vente-dédicace de Tarek Djerroud, auteur du Sang de Mars. Aujourd’hui, une virée à Taourirt Mimoune, village natal de Mouloud Mammeri, est prévue par les organisateurs. Une troisième autre vente-dédicace de Anza de Abderrahmane Bouguer-mouh et la projection du film La Colline oubliée seront suivies d’une conférence-débat animée par le réalisateur. Oulahlou, Brahim Tayeb, Berbère Allaoua, Idir Akfadou, Allam Redouane, Habbal Karim et Yazid Fawzi animeront ce soir le gala artistique de clôture de la manifestation.
Un gala qui sera ponctué par la remise des prix aux lauréats des différents concours (dessin, poésie et concours sur questionnaire) et compétitions.

L'Expression

Lire aussi : «Le cinéma amazigh manque de qualité»

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5