ISSIN TAMAHE_T S TEQBAYLIT


Awfus i ulmad n tmahegt

Il s’agit d’un ouvrage didactique dont l’intitulé est “Issin tamahe_t s teqbaylit” (Apprends le Tamasheq en kabyle), un manuel d’apprentissage du Touareg d’Algérie de 270 pages avec des illustrations, préfacé par l’imminent Docteur en linguistique berbère, Allaoua Rabehi. Ce guide est le premier ouvrage d’apprentissage du touareg ; une variante berbère du Sud, qui, même si son terrain est très investi par des travaux de linguistique et d’anthropologie, la didactique n’a nullement sa place dans ces recherches puisque pour beaucoup de "berbérisants" cette langue n’est qu’un objet d’étude, c’est une langue à enseigner et non pas une langue d’enseignement !

ISSIN TAMAHE_T S TEQBAYLITUnique en son genre, cet ouvrage reprend l’essentiel de l’histoire, de l’anthropologie et de la linguistique touareg, en le divisant en cinq chapitres, l’auteur a préféré commencer son œuvre par des préliminaires.

Dans le premier chapitre, l’auteur est revenu sur des "évidences touarègues" pour émerger le lecteur dans ce monde: l’histoire des Touaregs, leurs emplacements géopolitiques et leurs apparentements au monde berbère, leur organisation sociopolitique traditionnelle… Même la femme figure dans ce premier chapitre dont la couverture lui est dédiée, puisque, selon Yacine Zidane, la femme touarègue occupe la place primordiale dans ce genre de société dont l’organisation est matrilinéaire. Même le pouvoir des Amnukal ne passe pas du père au fils mais par la voie de la femme.

Le deuxième chapitre est une description linguistique du tamaheq (touareg d’Algérie), une description à la fois phonétique et morphologique.

Tous les sons touaregs ont été décris et les phonèmes sont ensuite dégagés. Aussi la partie morphologique est consacrée aux procédés de formation du genre, du nombre et de l’état, l’ambigüité qui couvre jadis l’état d’annexion du nom touareg est levée puisque ce n’est plus un problème avec ce manuel. Il est utile de savoir que ce chapitre a été tiré du mémoire de licence soutenu, l’été passé à l’université de Bgayet. L’auteur a essayé de faciliter cette description scientifique par des exemples plus explicites pour que la facilité ait une place même pour un débutant en touareg. Le troisième chapitre  est une encyclopédie puisqu’elle nous renseigne sur le lexique spécialisé ou la terminologie relative aux différents domaines tels les fruits et légumes, l’anatomie du corps humain, les noms de parenté, le temps, poids et mesures…

Ces lexiques (illustrés) nous sont proposés en trois langues : en kabyle, en touareg et en français.

Le quatrième chapitre est aussi pertinent puisqu’il nous "plonge" directement dans des textes en prose touarègue. Ces textes sont présentés d’une façon très instructive : une ligne en touareg et une autre en kabyle juste au dessous pour faciliter, soit la compréhension, soit la comparaison des syntagmes (mots). Ces textes sont d’une richesse étonnante, puisque leur choix n’est pas arbitraire mais plutôt très symbolique. L’auteur veut attirer l’attention des lecteurs sur l’homogénéité de la littérature orale touarègue avec celle de leurs cousins Berbères du Nord (Kabyles, Chaouias, Chleuhs …). Ce sont des textes d’ordre littéraire (contes, fables, légendes…) et anthropologiques (rites, croyances, légendes…) tirés des œuvres des premiers explorateurs tels Adolphe Hanotaux et Charles de Foucauld.

Un dernier chapitre est consacré aux mots usuels du touareg. L’auteur nous propose dans ce dernier chapitre un lexique trilingue de mille mots utilisé dans le langage courant. Un bonus de noms, de verbes, adjectifs et autres articulateurs de la vie courante pour encore faciliter la tâche à ceux qui ont un handicap dans leur langue mère. La classification des entrées est donnée dans l’ordre alphabétique pour les mots en français.

Ce travail a nécessité la consultation de pas moins de soixante ouvrages. Pour l’auteur la liste bibliographique présentée est trop insuffisante, pour cela il nous renvoie à la consultation d’une autre liste (même si elle n’est pas exhaustive) mais qui est plus riche. Une liste de 20 pages classifiées par ordre thématique : Littérature, histoire, linguistique … des ouvrages qui ne sont, malheureusement, pas disponibles sur le marché algérien.

Rappelons que ce travail est le second après celui réalisé dans le cadre de la licence en Langue et Culture amazighes ; un travail dont l’intitulé est Variations linguistiques en Tamaheq (Algérie), Tamashek (Mali) et le Tamajaq (Niger) sous la direction du docteur Mohand Mehrazi (Voir notre édition du 02/07/2009).

Ce travail qui va voir le jour très prochainement aux Editions Tira de Bgayet, de Brahim Tazaghart, va enfin lever toutes les difficultés pour bien appréhender les similitudes et les subtilités de cette très belle variante berbère, mais surtout de rapprocher les Kabyles de leurs frères Touaregs. Enfin,  notre jeune chercheur ne compte pas s’arrêter là puisque des chantiers sont déjà lancés : il nous promet encore un autre travail littéraire en touareg pour bientôt.

La dépêche de kabylie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3