SUR INITIATIVE DE L’ÉTABLISSEMENT ARTS ET CULTURE


Commémoration du 31e anniversaire de la mort d’El-Anka

Commémoration du 31e anniversaire de la mort d’El-AnkaLes 19, 20 et 21 novembre, soixante-dix artistes animeront trente et un concerts dans les différentes communes de la wilaya d’Alger, célébrant la mémoire du grand maître de la chanson et de la musique chaâbi.

C’est demain, jeudi 19 novembre, que démarrera la commémoration du 31e anniversaire de la mort du grand maître et du chantre de la chanson chaâbi, El-Hadj M’hamed El-Anka, et ce, jusqu’au 21 de ce mois. Initiée par l’établissement Arts et Culture, cette manifestation s’étalera sur trois jours.
Une autre manière de rendre hommage à ce grand artiste, qui a su s’imposer sur la scène artistique algérienne, devenu depuis sa disparition une légende. Un homme qui a œuvré pour la promotion et l’épanouissement de ce genre musical, qui est la chanson chaâbi  pour laquelle il a été l’un de ses plus prestigieux ambassadeurs, mais aussi pour laquelle il a donné sa vie ! À cet effet, un riche programme a été élaboré par les organisateurs. Il consiste, durant ces trois jours, en des soirées artistiques dans les maisons de jeunes, les centres culturels et les médiathèques de l’établissement Arts et Culture, et ce, à travers toutes les communes d’Alger (Staouéli, Mahelma, Draria, Kouba, Bologhine, Souidania, Eucalyptus, El-Harrach, Bab El-Oued, Hydra, El-Biar…), est-il mentionné dans un communiqué.  La soirée d’ouverture se déroulera au théâtre Deux-Moulins, à 20h30. Elle sera animée par l’un des maîtres de ce genre musical, Abdelkader Chaou, ainsi que Djamel Menouar et Youcef Lazizi. Si les organisateurs ont choisi ces lieux, c’est pour permettre à tous les amoureux de la chanson et de la musique chaâbi de se délecter, lors de ces soirées musicales, de cette belle poésie, mais aussi permettre aux jeunes talents de monter sur scène ! Cette commémoration vient perpétuer une tradition, un rendez-vous “donné à un public dont l’écoute était en quête de réappropriation, mais également un rendez-vous avec une musique dont l’équilibrisme entre fond andalou, savant et acceptation populaire, exerce une fascination de tous les instants”, est-il mentionné dans le communiqué de cet établissement. Et d’ajouter : “L’édition 2009 sera donc l’occasion de célébrer la mémoire du maître à l’occasion de la trente-et-unième année de sa disparition autour de trente et un concerts animés dans plus de vingt et une communes par plus de soixante-dix artistes. Les scènes que nous organiserons rassembleront les maîtres consacrés, les révélations de ces dix dernières années et les graines prometteuses (…)”Mis à part le travail de proximité, c’est aussi un travail de mémoire qui s’inscrit dans la continuité, que l’établissement Arts et Culture s’attelle à accomplir.

Car depuis sa création en 1998, cet établissement culturel, par le biais de ses responsables, n’a eu de cesse d’activer dans ce sillage, rendant hommage à nos artistes, en en célébrant d’autres, commémorant la mémoire de ceux qui nous ont quittés, mais aussi permettant à cette nouvelle génération de chanteurs, de groupes de musiques et d’artistes de se faire connaître.
Par ces actions, c’est “la pérennité de cet art (le chaâbi, ndlr) qui est devenu celui de l’urbanité et de la ville par excellence !” À rappeler que El hadj M’hamed El-Anka, qui n’a connu, durant toute sa carrière,  que des succès – la preuve en est que ses chansons sont reprises – est décédé le 23 novembre 1978 à Alger.  

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1